Conte de Noël

01 Janvier 2018 | par Camille | risu.risu

Conte de Noël

1 Commentaire

La production été 2018 risu risu a été confiée à 2 ateliers en Espagne, découvrez comment cela a été possible et qui coud avec amour nous vous et surtout vos enfants.

Bilan de la fabrication hiver 2017 avec le label GOTS

En 2017, risu risu a confié la confection de sa collection hiver à un nouvel atelier, certifié GOTS depuis peu et situé dans le sud de l'Espagne.
 
L'objectif était de pouvoir apposer la certification GOTS sur les vêtements, dans un souci de clarification vis à vis du consommateur; les tissus ( teinture comprise) étaient et sont toujours certifiés biologiques par le GOTS, mais la réglementation du GOTS exige un atelier certifié par leur association pour que la production le soit et que l'étiquette puisse être cousue sur le vêtement. Cet atelier a aussi pour objectif la réinsertion sociale de femmes en situation d'exclusion, à l'époque il était le seul certifié en Espagne. 
 
Le résultat a été bon mais au prix d'un énorme retard dans la livraison de la production, l'atelier étant plus habitué à la confection de sacs et autres articles simples que de petits vêtements d'enfant... et en conséquence l'obligation a surgi de chercher une fois encore un nouvel atelier pour la collection été, ou plus exactement, la partie jersey (j'avais déjà réussi à convaincre mon précédent atelier de se charger à nouveau des pièces en popeline).
 

A la rencontre d'un nouvel atelier à Girone (Espagne)

girone

Il y a quelques jours, je me suis retrouvée à Girone, en plein coeur de la Catalogne, à la rencontre d'un monsieur adorable et aguerri, gérant d'un atelier,  disposé à me rencontrer lors de la trève si respectée en Espagne entre Noël et le 6 janvier.

(j'en profite pour vous montrer quelques photos -:)

girone

 

 

Je n'ai pas pu voir ses couturières, elles étaient en vacances, mais ses locaux, déserts, et constater que seule une petite partie était en activité.

L'explication est vite venue: la crise de 2002 a été fatale. En 2 ans, toute l'activité textile du Nord de l'Espagne s'est retrouvé délocalisée en Chine, des ateliers ont fermé, les couturières ont perdu leur emploi.
Avec cette délocalisation, des pans entiers de savoir ont été condamnés: brodeuses, modélistes, fournisseurs de mercerie...

Mon interlocuteur a expliqué qu'il a dû s'adapter, réduire et flexibiliser sa capacité de production.

Il m'a raconté les effets pervers de cette fuite de la production; un ami à lui, enthousiamé à l'idée de pouvoir produire des joggings assez sophistiqués à 11 euros, lance une production aux conditions requises par la Chine: 300 pièces par taille. L'investissement, selon lui, vaut la peine, à ce prix...
 
Quelques mois plus tard, il lui reste des tailles non vendues, avec l'obligation de stocker dans un entrepôt.

Puis, le stock ne s'écoulant pas, malgré les cadeaux généreux aux associations sportives pour s'en débarrasser, et les promotions, une solution, le retoucher pour suivre les tendances, modifier le bas des pantalons devenus trop larges pour la mode...

Je n'ai pas pu m'empêcher de penser aux conséquences anti-écologiques d'une telle histoire: pollution induite par une production trop importante, pollution du transport, pollution du traitement des vêtements contre les insectes et moisissures pendant le transport et le stockage, mauvaise éducation du consommateur qui se voit proposer des vêtements à prix bradés, voire gratuitement, exploitation probable des ouvrières...
Cet atelier de Girone a survécu, travaille pour des clients soucieux d'offrir une qualité de finitions impeccable, des temps de confection rapides, une capacité à réagir rapidement.
 
L'atelier de Girone a flexibilisé au maximum sa capacité de production et fait appel à des couturières qui ont été victimes de la fermeture de leur atelier et qui ont souvent gardé des machines, sans compter leur savoir faire inestimable et leur fiabilité.
 
Et mon conte de Noël là-dedans?
 
Je suis venue à Girone accompagnée de la gérante de mon atelier sur la Costa Brava depuis quelques collections (hormi cette hiver donc), forte de son expérience inestimable dans la confection enfants depuis 30 ans.
 
Elle va continuer à produire les collections risu risu, hors jersey, le jersey nécessitant des machines plus spécifiques que les machines à coudre traditionnelles ne font pas.
 
Ces 2 gérants étaient ravis de se voir, de se raconter leurs souvenirs et exploits respectifs... et hop, mis en confiance, l'atelier de Girone a accepté de se charger (si tardivement) de la production risu risu pour cet été (dont les désormais mythiques chemises de nuit).
Mes quantités sont tout à fait artisanales, produire de nouveaux produits est toujours un investissement en temps, de nombreux ateliers avaient déjà décliné et il est très tard pour lancer une production pour cet été...(vous avez déjà dû voir des collections été poindre leur nez dans les étalages)
 
2 personnes de bonne volonté ont accepté de me soutenir, c'est grâce à elles que les collections risu risu vont voir le jour, garder de nombreuses références, puis croître d'année en année... 
 
2 personnes ont accepté de croire en une petite marque, s'investir à ses côtés avec l'envie de transmettre un savoir faire artisanal, de partager des valeurs communes, de proposer de jolies collections à mes chers clients!
 
Je suis heureuse de contribuer au maintien de l'emploi textile en Europe et à la préservation de ce savoir faire inestimable.
 
Autre conclusion: il est très difficile pour une petite entreprise de trouver des confectionneurs, je le savais déjà, plus les volumes augmenteront, plus les ateliers s'intéressent à risu risu.
 
Et enfin, GOTS, c'est magnifique, mais pas encore au point en Europe, le plus facile aurait été de trouver un atelier en Inde où il y en a plus, mais je m'y refuse.
 
 
 
atelier

L'année 2018 commence donc très très bien (dois-je avouer que j'étais restée confiante?) -:)

A mon tour de vous souhaiter une excellente année 2018, avec l'impatience de voir vos enfants en risu risu, car rien ne me fait plus plaisir finalement!

 

Commentaires

  • par MAMAN - Jeudi 11 Janvier 18 à 11h15

    SUPER

    Réponse de Camille

Ajouter un commentaire

Rechercher dans le blog
Dans la boutique
risu•risu

Collection en mode nature fabriquée en France et Espagne, dans de petits ateliers

Parce que nous voulons une autre mode pour nos enfants

#ourKidsArePrecious